PLURALISME ET INDÉPENDANCE DE LA PRESSE

Partagez

Transposer le principe de la séparation des pouvoirs au XXIᵉ siècle en l’appliquant au pouvoir médiatique

  • Établir la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État et des puissances d’argent
  • Être les « Montesquieu du XXIᵉ siècle » en actualisant le principe de la séparation des pouvoirs et en reconnaissant le quatrième pouvoir : le pouvoir médiatique.
  • Le pouvoir médiatique sera séparé des trois autres pouvoirs, mais aussi des féodalités économiques et financières.
  • Fixer un cadre constitutionnel aux médias
  • Créer un Service public de l’information et de la culture (SPIC). Indépendant et doté de moyens lui permettant de remplir sa mission informative, démocratique et émancipatrice, ce SPIC sera chargé par la loi de favoriser la qualité des débats publics, l’élévation de la culture générale et l’éducation de tous en offrant une information et des programmes de qualité (culture, arts, histoire, sciences, etc.).
  • Adopter des lois anti-concentration et des dispositifs permettant de lutter contre la logique de la financiarisation et la logique commerciale dans le domaine des médias
  • Interdire aux groupes intervenant fortement dans d’autres secteurs économiques de posséder des médias.
  • Interdire, de manière constitutionnelle, toute prise de contrôle des médias de masse par des fonds de pension ou des groupes et conglomérats multinationaux.
  • Limiter l’ampleur des financements publicitaires et la durée des messages publicitaires.
  • Réformer le système d’aides publiques à la presse afin que les subventions favorisent les médias qui participent de façon loyale et désintéressée à la vie démocratique.
  • Renationalisation de TF1 : TF1 est de loin la première chaîne regardée par les Français. Elle joue un rôle de premier plan dans la formation et l’éducation de l’opinion publique française, rôle qu’il est inadmissible, dans une démocratie, de laisser dans des mains privées ou étrangères. TF1 sera donc renationalisée, et son cahier des charges profondément remanié afin d’assurer la démocratie et l’élévation de la culture générale des Français.
  • Renationalisation de TDF (Télédiffusion de France)La maîtrise de la diffusion des chaînes de télévision et des stations de radio doit être une prérogative dans la main du peuple français et non dans des mains privées ou étrangères.
  • Restitution à l’Agence France-Presse de son rôle originel de service public de l’information, tel qu’il avait été conçu par le Conseil national de la Résistance
  • Un financement correct de l’AFP doit être assuré par l’État afin de diffuser une vision française et impartiale des événements planétaires.
  • Transformation du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en une Cour supérieure de l’audiovisuel
  • Chargée de veiller à la représentativité politique objective de la population dans toute sa diversité, cette cour sera, comme la Cour constitutionnelle (voir plus haut), composée de magistrats professionnels. Elle pourra recueillir et mettre en œuvre les demandes des Français grâce à des sondages sur Internet auprès de plusieurs dizaines de milliers d’auditeurs et de téléspectateurs.
  • Assurer une diversité politique représentative des différents courants d’opinion parmi les journalistes présentateurs d’émissions d’information
  • Assurer la publicité des détails des financements des médias
  • Protéger l’indépendance des journalistes en luttant contre la précarité dans les métiers du journalisme
  • Favoriser l’adoption d’un code de déontologie sur les liens entre politique et journalisme

Partagez