Retour sur notre table-exposition d’information de l’UPR Paris 13 sur le parvis d’Italie 2

Partagez

C’est sous ce premier jour des vacances de la Toussaint, que notre table-exposition d’information débute la journée. Le temps a été de notre côté avec un été indien appréciable, même si le vent frais de la matinée nous a joué quelques tours avec nos affichettes d’informations.

Onze militants se sont succédés tout au long de cette journée pour informer et animer cette table.

Le jeu gratuit UPR, « Changer l’Europe », intéresse le plus grand nombre…

La bouteille de Champagne Brut Tradition Cuvée spéciale UPR, qui une fois de plus sera remise en jeu en novembre prochain faute de gagnant.

Notre jeu UPR gratuit, « Changer l’Europe », intéresse vivement les passants qui voient là une façon originale et facile de remporter la bouteille de Champagne Brut Tradition Cuvée spéciale UPR offerte à chaque gagnant. Mais ce lot n’a toujours pas été gagné, car, comme chacun le sait (ou ne le sait pas), il faut l’unanimité des états membres pour changer les traités (article 48 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.)

Bien moins de monde en ce début de vacances scolaires, mais des échanges intéressants, et surtout l’UPR qui est de plus en plus reconnue

La journée s’est parfaitement déroulée, avec de nombreux échanges, beaucoup de messages de soutien, même si il y a toujours ponctuellement quelques personnes isolées qui nous fustigent, ne comprenant pas les informations que nous mettons à la vue de tous (ou étant totalement opposés) sur la réalité de ce qu’est cette Union européenne qui détruit notre nation. Nous avons ainsi vu une dame qui s’est présentée comme une fonctionnaire européenne et nous disant que ce projet de sortir de l’UE était une folie. Lorsque nous lui avons demandé si elle avait quelques arguments pour étayer sa thèse, elle a dit qu’elle en aurait assez pour écrire des pages… mais n’en a cité aucun, avant de s’engouffrer dans le centre commercial. On peut cependant lui accorder que, notre objectif devant avoir comme conséquence de détruire son poste de travail, elle ne pouvait voir notre action d’un bon œil, mais en regard des millions de français qui en font les frais, ses prétendus arguments ne sauraient tenir la distance.

Ce qui est intéressant, c’est que davantage de passants connaissent maintenant mieux François Asselineau et l’UPR, et saluent nos analyses qui, au fil du temps, se vérifient. Probablement aussi un effet secondaire des campagnes d’affichage que nos militants continuent avec opiniâtreté, les affiches de l’UPR sont difficile à rater, de nombreuses personnes doivent finalement se renseigner.

Merci à nos militants qui aident à faire passer les informations auprès de la population, et aux nombreuses personnes qui se sont arrêtées pour poser des questions, nous encourager, et nous soutenir. A noter, une dame de passage avec ses filles devrait adhérer à l’UPR. Sur le chemin du retour, après que nous ayons plié bagage et en route pour aller ranger notre matériel, nous avons croisé une femme très enthousiaste avec qui nous avons discuté quelques minutes, et nous a fait part de tout son soutien.

Rendez-vous en novembre pour ce qui devient notre permanence publique et permet d’échanger avec la population qui veut mieux comprendre pourquoi tout ce dégrade dans notre si beau pays.

Jean, Martine, Gladys, Odile, Pierre, Jonathan et Christophe (le photographe de l’autre coté de l’appareil photo), ainsi que Frédéric, Élisabeth, Stéphane, Constant présent dans la journée.


Partagez

6 Comments

  1. Tous les contacts et surtout les discussions nous permettent de sonder le public pour le parti de l’UPR et constater leur changement de vision sur l’Union Européenne progressivement.
    L’affiche-portrait de François Asselineau est maintenant rapidement reconnue. Nous devons vraiment discuter avec les gens pour que leur vote en Mai prochain soit le bon.

  2. Un grand bravo à tous !
    Quelle est la règle du jeu pour gagner la bouteille ?
    Aller à la rencontre de la population est CAPITAL car l’éducation populaire PRIMORDIALE.
    Encore BRAVO

    • Bonjour Michel,
      la règle est simple : il faut jeter les dés et obtenir 27 dés pairs, ou 27 dés impairs.
      L’explication est simplissime, il faut que les 27 États (on considère que la Grande Bretagne est d’ores et déjà sortie) doivent être tous de la même couleur politique pour avoir une politique et des choix homogènes, ce qui permettrait éventuellement de modifier les traités…

      Mathématiquement et statistiquement, ça reste possible, mais… disons qu’on a une chance de voir ça une seconde sur plus de 13 milliards d’années. Si on considère que la Terre n’a que 4,5 milliards d’années, et que le soleil, étant déjà à la moitié de sa vie, se transformera en géante rouge dans environ 5 milliards d’années, les chances d’obtenir une telle combinaison de dés avant la fin du monde relèvent des histoires de licornes et de petits lutins 😋

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*